Polaroïds HYC, l’homme rayé

 

polaroid

L’image raturée où s’impose la question permanente de la tenue de la figure dans l’espace et son rétrécissement, sa disparition.

Depuis des années dans mon travail d’auteur j’ai développé un travail plastique sous forme de photos Polaroïd. Il est de même nature que mon travail d’écriture. La position de ce corps coma, d’un corps extase prenant en charge, explorant, scrutant et transfigurant sa propre folie, pas la folie ordinaire d’un homme, non, la folie collective : miroir, mise a l’épreuve, disparition, aliénation. La position de ce corps est devenue anonyme, métamorphoses, il n’est plus question de savoir « qui c’est ? ». Le personnage principal pourrait se nommer Vertige ou Lazare ou Vous. La « mise en défiguration » de l’Homme. Un combat contre toute forme restrictive d’image ou de parole renvoyées, représentées de Nous, contre toute représentation qui tenterait à le polir, à le réduire, cela est une définition du poète, le port de tous les masques, la disparition de l’acteur dans l’œuvre, l’épreuve des limites.
CH

polaroïds 1999 – 2006 de Christophe Huysman

Exhibitions :
Monstre s’affiche exposition collective Galerie de Roussan, Paris 2012
Festival delle Colline, Fondation Mertz, Turin, Italie 2008
Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon 2006
Festival Rayon Frais, Tours 2005
Institut Français, Buenos Aires, Argentine 2003
Festival d’Avignon 2002
Le Consortium, Dijon 2002
Festival Les grandes traversées Garage Moderne, Bordeaux 2002
Ménagerie de verre, Paris 2002 et 2007
Le CDN Dijon-Bourgogne, Festival Frictions 2001 et2 003